Introduction


Directa a conçu un système articulé pour mieux exploiter les potentialités de l'Effet de Levier. Ce système, que Directa appelle "couverture dynamique des opérations" , permet de:

1. effectuer des achats en n'engageant qu'une marge, au lieu de la valeur intégrale de l'opération (positions longues);

2. vendre des titres qu'on ne possède pas, c'est-à-dire à découvert, en les rachetant dans un deuxième temps (positions courtes);

3. exploiter une partie de la contre-valeur des titres en portefeuille en guise de liquidité supplémentaire, utilisable aussi bien pour l'achat d'actions et CW (warrants couverts) que comme marge pour les ventes à découvert.

Avant de commencer son trading, le client devra choisir si utiliser la couverture dynamique intraday, qui prévoit la clôture/couverture de toutes les positions avec l'effet de levier avant la fin de la journée, et la couverture dynamique overnight , disponible pour les actions du marché MTA, qui permet de maintenir des positions ouvertes durant plusieurs jours, en utilisant un financement accordé par Directa : en espèces, en cas d'achats avec l'effet de levier; en titres, en cas de ventes à découvert.

Une option qu'il est possible d'unir aux deux précédentes est l'effet de levier TURBO, qui permet d'opérer INTRADAY (de l'ouverture jusqu'à 17h30 même pour les clients qui ont activé l'effet de levier overnight) avec des marges réduites de la moitié sur une sélection d'instruments financiers.

Pour l'instant, sur les marchés Chi-x et Xetra est actif seulement l'effet de levier et la vente à decouvert intraday.

Voici un exemple pour mieux expliquer le mécanisme de l'effet de levier. Imaginons d'opérer sur Generali (titre du marché italien - sur lequel est actif l'effet de levier overnight), dont la marge est de 20%, et considérons deux cas (par plus de simplicité, l'on ne prendra en compte ni commissions ni retenues sur les plus-values de capitaux) :

cas 1) La liquidité sur le compte est 10.000 euros, mais la couverture dynamique permet d'acheter Generali pour une contre-valeur de 50.000 euros. Le financement ainsi utilisé devra être ensuite restitué, en vendant par exemple Generali (ou tout autre titre), jusqu'à concurrence de 40.000 euros.

cas 2) Le portefeuille inclut des actions Generali d'une contre-valeur de 10.000 euros: grâce à la couverture dynamique, la présence d'actions Generali augmente votre disponibilité d'un montant virtuel de 8.000 euros, soit 80% de la contre-valeur ; ces 8.000 euros peuvent être utilisés pour acheter 40.000 euros de titres Generali. Comme dans le cas précédent, il devient possible d'accroître le portefeuille jusqu'à 50.000 euros de titres.

Pour plus de détails cliquez sur suivant.

Une explication de l'effet de levier est aussi présente à la fiche 302.